J’ai décidé de ralentir

14 avril 2022 16:03 by Angélique Thariot

J’ai décidé de ralentir et de suivre mon propre rythme au-delà des injonctions. Dans cet article plus personnel, je te partage pourquoi j’ai décidé de ralentir mais aussi tous les bienfaits que je peux ressentir au quotidien. Au-delà du partage d’expérience, tu trouveras des clés pour (ré)apprendre à suivre ton propre rythme. Cet article est fait pour toi si tu te sens submergée (par ton boulot, ta vie personnelle et tout ce que tu as à faire) ; si tu avances tête baissée sans jamais te poser au risque de voir Madame Culpabilité arriver et surtout si tu sens qu’il est temps pour toi de t’autoriser à ralentir la cadence.


Un bout de mon histoire

Depuis toujours ou presque, j’ai tendance à vouloir tout faire rapidement comme s’il s’agissait d’une course permanente. Même plus jeune, je souhaitais apprendre et comprendre vite. Quand je faisais face à des difficultés je voyais un mur et je m'effondrai littéralement. 

Dans ma première vie professionnelle, cela ne s’est pas arrêté mais accentué. J’ai fait partie de ces personnes qui arrivent tôt et partent tard pour en faire un maximum, remplir de nombreux objectifs, apprendre, me dépasser et me prouver que je pouvais le faire. Dans le cas où je n’y arrivais pas ou plutôt pas aussi vite que je le souhaitais, c’était à nouveau très compliqué. Je ne me préoccupais pas de savoir si cela faisait sens pour moi, si j’avais l’énergie suffisante ce jour-là, etc. 

En parallèle, je courais tôt le matin, avais des activités le soir et trouvais le temps pour voir mes proches le weekend. Est-ce qu’il me restait du temps pour moi, pour recharger mes batteries et tout simplement savourer la vie ? Je te laisse deviner.


Ce rythme effréné est (très) valorisé par la société. Il incite à faire toujours plus et plus vite. Alors quand on a tendance à être naturellement speed, on peut vite s’engouffrer dans ce tunnel. C’est ce qui s’est passé pour moi. 


Mes débuts en tant qu’entrepreneure

En décidant de quitter mon CDI pour créer ma propre société, j’ai pendant les premiers mois gardé ce rythme intense où je ne respectais pas mes propres besoins et envies. Typiquement l’image de l’entrepreneure qui travaille avec acharnement des heures jours et nuits, tu vois ? Finalement la « liberté » que je pensais trouver en travaillant pour moi n’était pas là, bien au contraire. Je m’étais, en réalité, à nouveau enfermée dans un carcan qui ne me convenait tout simplement pas. Résultat ? Perte d’enthousiasme, de créativité, d’envie, fatigue, etc. 

Avec du recul, je reconnais que j’étais en grande partie responsable de ce rythme que je m’imposais. Je n’étais pas à l’écoute de mes besoins, de mes envies, de mon énergie ni de mon corps. En mettant au jour ces aspects, j’ai pris conscience que j’avais l’entière liberté de changer les choses. Je dois avouer que ça a été un véritable soulagement !

C’est à ce moment que j’ai décidé de ralentir et de suivre mon propre rythme au-delà des injonctions


Pourquoi ralentir ?

Dans une société qui valorise le fait de faire plus et plus vite, où la consommation est poussée à l’extrême et où nous recevons nos commandes en un temps record, ralentir peut paraître étrange et à contre-courant. 


Ralentir et être à l’écoute de ses propres besoins

Avant toute chose, je tenais à préciser que ralentir ne signifie pas être léthargique sur son canapé. En d’autres termes, ralentir ce n’est pas être à l’arrêt. On peut avoir des projets, avancer, donner des gros coups de boost à certains moments, puis à d’autres relâcher la pression et ralentir. L’idée partagée ici est d’écouter ses propres besoins au fil du temps et d’adapter son rythme au-delà des injonctions à aller vite coûte que coûte. Cet article est une ouverture vers un autre modèle de société plus respectueux de notre nature.

Nous avons tous notre propre tempo. Être à l’écoute de soi permet de s’autoriser à suivre son propre rythme et de respecter ses besoins naturels et personnels. Ralentir, c’est s’autoriser à vivre à son rythme et être à l’écoute de ses ressentis physiques et émotionnels. Ralentir c’est également se respecter.

Nous avons parfois du mal à nous écouter, voulant toujours en faire plus. Il peut arriver qu’on repousse nos limites très loin, ce qui ne manque jamais de nous rattraper. Pour le savoir, les messages envoyés par notre corps sont de très bons indices : fatigue, maladie, manque d’énergie, sommeil perturbé … C’est en étant à l’écoute de nos ressentis qu’on est plus à l’écoute de nous-même et qu’on évite ainsi de tomber dans la spirale du surmenage. N’oublions pas que le corps est le reflet de ce qui se passe à l’intérieur de soi.

Selon moi, il est important de ralentir le rythme dès qu’on en ressent le besoin (sans attendre les vacances ni le weekend comme délivrance). En général, on sait très bien au fond de nous si on respecte ou non nos limites, n’est-ce pas ? ;-)



Apprendre à ralentir a de nombreux bienfaits

Voici une liste non exhaustive des effets que j’ai ressentis lorsque j’ai décidé de ralentir. Une nouvelle fois je te partage mon expérience qui sera peut être différente de la tienne. N’hésite pas à partager ton retour dans les commentaires ! :-)


  • Retrouver une très bonne énergie avant et / ou après des périodes chargées. Savoir ralentir au bon moment permet de donner ensuite un gros coup de boost à nos projets et d’avoir une motivation sans faille. Oui parfois on a besoin de beaucoup travailler pour lancer un projet, être dans les temps... C’est ok de se donner à fond le temps nécessaire. Le tout est d’arriver à reprendre des forces après, en s’octroyant du temps pour soi et ensuite mieux repartir.
  • Garder enthousiasme et motivation sur la durée. Autrement dit, ne pas se brûler les ailes en cours de route.
  • Se ressourcer et prendre soin de soi, très clairement !
  • Mieux apprécier le quotidien. En effet, je me suis rendue compte que je ne savourais pas la vie lorsque j’étais constamment à fond et que j’avançais tête baissée. J’atteignais  « juste » des objectifs enchainés les uns après les autres. 
  • Être plus heureuse, tout simplement ;).
  • Remettre en priorité ce qui est important pour soi tout en privilégiant la qualité à la quantité.
  • Prendre (beaucoup) de recul, clarifier ses idées et prendre de meilleures décisions : écouter son corps et être attentive à ses messages permet d’observer ce qui se traduit en nous lorsqu’on prend une décision importante (ou non). Les messages de notre corps nous indiquent toujours ce qui est bon pour nous. En les écoutant, on suivra plus facilement notre intuition et on fera alors des choix plus alignés à nos valeurs. Lorsque tu dois faire un choix, observe si tu as des papillons dans le ventre ou une boule qui se resserre. La réponse sera un excellent indicateur.
  • Accroître sa créativité (yc pour trouver des solutions aux problématiques rencontrées).
  • Accroître son bien-être et sa sérénité.
  • Être en meilleure santé. Quand on baisse la cadence, on prend le temps de respirer plutôt que d’être en apnée tous les jours en voulant aller vite. La respiration aide également à ralentir le rythme cardiaque, à diminuer le niveau de stress, et de nombreux autres bienfaits.
  • Améliorer ses relations avec ses proches. Si tu es avec tes proches mais que tu fais autre chose (comme être sur ton téléphone par exemple), tu ne seras pas 100% présente. Dans ce cas, créer de réelles connexions et être à l’écoute sera beaucoup plus difficile puisqu’on reste alors en surface. Les notifications et messages peuvent bien attendre au regard de ce que nous vivons dans l’instant. ;-)


Des pistes pour apprendre à ralentir

Aujourd’hui encore, ralentir est un choix que je fais en conscience (ce n’est pas tout à fait automatique) pour éviter d’être dans le surmenage et être réellement épanouie au-delà des injonctions à tout faire vite et bien. J’ai listé ce qui m’aide personnellement à ralentir. N’hésite pas à partager tes astuces dans les commentaires ! 


  • Accepter l’idée de ralentir, la base ;-). 

  • Être à l’écoute de son propre rythme, de ses ressentis, de son intuition, être à l’écoute de soi plus globalement. Quand on est constamment dans l’action et l’agitation, alors on est dans le brouhaha, le chaos et la fatigue mentale (voire physique). On se surcharge et s’étouffe dans des choses qui peuvent au final s’avérer futiles et avec lesquelles on n’est pas toujours réellement alignée. En ralentissant, on se crée un espace vital et essentiel pour se reconnecter à soi, à ce qui compte réellement pour soi. 

  • Adapter ses journées en fonction de notre niveau d’énergie aide à se sentir bien et alignée avec ce qu’on peut donner (en temps et en énergie). 

  • Planifier sa semaine en focalisant l’attention sur ce qui est important pour soi et sur les priorités. Cela permet d’avoir une vue d’ensemble !

  • Prendre du temps juste pour soi. Chaque jour je t’invite à t’octroyer du temps pour toi, si possible le matin, pour accroître ta jauge d’énergie. Cette astuce t’aidera encore plus dans les moments où ton énergie est plus faible au réveil.

  • Chouchouter son sommeil.

  • Marcher en conscience et si possible dans la nature.

  • Pratiquer le yoga par les postures, la respiration ou encore par la méditation. Le yoga est un art de vivre qui incite globalement à ralentir et à se recentrer.

  • Faire de vraies pauses au quotidien (sortir dehors plutôt qu’être enfermée par exemple,...)

  • Décrocher du téléphone, des réseaux et de la TV.

  • Réaliser des activités qui permettent d’être en pleine conscience (comme la méditation par exemple)

  • Prendre le temps de faire ce qu’on veut faire et pas forcément ce qu’il faut faire, une nuance qui a toute son importance !

  • Observer en conscience le rythme de la nature et se rendre compte qu’il n’est pas autant effréné que le nôtre. La nature est une source d’inspiration illimitée qui nous reconnecte à notre enfant intérieur !


Pour aller plus loin


Tu souhaites ralentir et vivre une expérience hors du temps ? Si ta réponse est oui, je te donne rendez-vous le samedi 30 avril à Paris pour faire Un pas de côté. Un pas de côté, c'est un temps de déconnexion pour revenir à l’essentiel, relâcher les tensions, se ressourcer et réinstaurer le calme & la sérénité en soi.


Par ailleurs, lors de notre dernier atelier dédié aux fleurs de Bach, notre partenaire Mélanie nous a présenté la fleur Impatience. Cette fleur de Bach, qui porte bien son nom, est faite pour les personnes qui vont vite et ne s’arrêtent jamais, qui sont incapables de se poser et qui peuvent être facilement irritées par la « lenteur » des autres. Si tu te retrouves dans ce profil, je t’invite à visionner la vidéo ! ;-)



A propos de l’auteure 

Amoureuse de la nature, curieuse et passionnée, Angélique met un point d’honneur à transmettre ses expériences & découvertes. L’objectif ? Permettre à chacun de se sentir profondément bien, de vivre une vie épanouie et alignée à ses valeurs intrinsèques. 
Ses moteurs au quotidien : bienveillance et sérénité dans toutes les actions qu’elle entreprend.


Commentaire (0)

Merci de vous connecter pour laisser un commentaire


×
Détail du panier -
( produit)